Depuis 1875, Audemars Piguet crée des garde-temps complexes et raffinés, somptueux de l’intérieur comme de l’extérieur, tous finis et assemblés à la main. Des techniques de décoration viennent sublimer ces pièces horlogères pour en faire de véritables œuvres d’art.

DÉCORATION

BOÎTE
HORS NORME

La boîte d’un garde-temps incarne sa puissance. Son architecture détaillée, finie à la main, s’impose comme un rempart pour protéger le mouvement en le préservant des chocs et de l’humidité, tout en conférant au garde-temps style et personnalité.

Depuis les origines de la Manufacture, les boîtes et bracelets Audemars Piguet présentent des techniques de finition haut de gamme généralement réservés aux calibres. Aujourd’hui, le contraste entre les surfaces polies et satinées est devenu la signature emblématique d’Audemars Piguet.

la ROYAL OAK
Frosted Gold

Audemars Piguet dévoile sa Royal Oak Frosted Gold en 2016 à l’occasion des célébrations du 40e anniversaire de la Royal Oak pour dames, conçue par Jacqueline Dimier en 1976. Créé en collaboration avec la joaillère Carolina Bucci, ce garde-temps contemporain est inspiré d’une technique ancienne de martelage de l’or.

La méthode, aussi appelée technique florentine, consiste à marteler l’or à l’aide d’un outil muni d’une pointe en diamant afin de piquer le métal de minuscules impacts et d’obtenir un scintillement similaire à celui des pierres précieuses, comme de la poussière de diamants. Carolina Bucci a remis cette technique joaillière au goût du jour et les artisans d’Audemars Piguet l’ont érigée en art horloger en l’adaptant au procédé de finition unique de la boîte et du bracelet de la Royal Oak.

UN CADRAN
AVANT-GARDISTE

Les montres Audemars Piguet sont ornées de cadrans d’une grande créativité et expressivité. Au savoir-faire complexe sont associées des décorations raffinées, ainsi que des index, des chiffres et des aiguilles créatifs.

L’ART
DU SQUELETTAGE

Le squelettage est un art horloger ancestral dont Audemars Piguet a fait sa spécialité depuis les années 30.

La technique consiste à créer des ouvertures dans certaines parties du mouvement, telles que les platines et les ponts, afin de révéler la beauté du mécanisme, notamment du balancier, cœur battant de la montre. À l’aide d’une petite scie à main, nos spécialistes du squelettage travaillent à partir du design final dont ils retirent le plus de matière possible - jusqu’à 60 à 70 % du mouvement - sans compromettre la fiabilité et la précision du mécanisme de la montre. L’artisan procède ensuite aux finitions des parties ajourées : arrondissement et polissage des angles des ponts, brossage et satinage des flancs et remplissage des recoins. Le squelettage d’une Grande Complication nécessite près de 150 heures de travail de haute précision.

ART
DU SERTISSAGE

Une multitude de techniques de sertissage permet de parer chaque pièce horlogère de pierres précieuses pour lui conférer sa propre lumière. Parmi ces techniques figurent le serti neige, le serti clos, le serti griffe et le serti à grains, pour n’en citer que quelques-unes. La plus ancienne est le serti clos, qui consiste à ceinturer la pierre d'une feuille d’or.

Chiffres
clés

4 841

NOMBRE DE DIAMANTS

La Diamond Fury est sertie de 4 635 diamants taille brillantsur la boîte et le bracelet, et de 206 autres rien que sur le cadran.

1 500

NOMBRE D'HEURES

La Diamond Fury est le fruit de 1 500 heures de travail, accomplies avec passion et perfectionnisme.