Made in Le Brassus

UN ESPRIT D'INDÉPENDANCE

Audemars Piguet n’est pas seulement une entreprise. Aujourd'hui encore, c'est une affaire familiale indépendante toujours en activité au Brassus, berceau de la Haute Horlogerie.

LES FONDATEURS

Jules Louis Audemars et Edward Auguste Piguet ont écrit les premiers chapitres de l'histoire de notre Manufacture. Fiers d'être membres du réseau solidaire d'artisans de la vallée de Joux, ils ont fondé leur entreprise en 1875. Les mécanismes à sonnerie, les chronographes et les complications astronomiques ont toujours fait partie des spécialités d'Audemars Piguet. Sur les 1'500 montres produites par Audemars Piguet entre 1882 et 1892, les registres indiquent que plus de 80 % comprenaient au moins une complication, et souvent, plusieurs.

Un véritable chef d'œuvre présenté par Jules Louis Audemars, co-fondateur d'Audemars Piguet à la fin de son apprentissage, cette montre est le reflet des prestigieuses traditions horlogères de la vallée de Joux.

UN ESPRIT DE FAMILLE

Audemars Piguet n’est pas seulement une entreprise. elle reste une affaire familiale indépendante, qui assure la transmission de son savoir-faire aux générations futures. elle est toujours implantée au brassus, où tout a commencé en 1875.

2ème génération

Paul Louis Audemars | Paul Edward Piguet

3ème génération

Jacques Louis Audemars | Paulette Piguet

4ème génération

Jasmine Audemars | Olivier Frank Edward Audemars

Made in Le Brassus

DEPUIS TRÈS LONGTEMPS

Le premier bâtiment Audemars Piguet était construit autour d'un puits, qui captait l'eau d'une source voisine. L'atelier s'est développé lentement : moins de 50 personnes y travaillaient jusque dans les années 1950. Leur nombre a progressivement augmenté et depuis les années 1970, il regroupe plus d'une centaine d'employés.

Avant 1951, année marquée par l'introduction du concept de « modèle », chaque montre était unique. Aujourd'hui, Audemars Piguet poursuit résolument la production de très petites séries, fabriquées avec le plus grand soin, en témoignant le plus grand respect pour les traditions horlogères.

Tant d’autres pages restent encore à écrire. Car les pièces qui prennent vie aujourd’hui, dans ces lieux qu’Audemars Piguet n’a jamais quittés depuis sa fondation en 1875, seront peut-être un jour exposées dans son musée, aux côtés des chefs-d’oeuvre réalisés par les pères-fondateurs et leurs ancêtres.