Voir les dernières histoires

AP Chronicles:
Plongez-vous dans l’histoire de la Royal Oak

Premier croquis de la Royal Oak 5402 dessiné par Gérald Genta

Dédié aux collectionneurs et aux curieux, la série d’articles AP Chronicles est le résultat d'années de recherches réalisées par l'équipe du Patrimoine Audemars Piguet et a pour ambition de devenir la source de référence sur l’histoire de la collection Royal Oak, de 1972 à ce jour. Abordant des aspects historiques, aussi bien que techniques et humains, ces chroniques sont vouées à documenter toute la gamme de modèles de Royal Oak équipés de calibres mécaniques.

Le première partie est accessible depuis 2022, année du 50e anniversaire de la Royal Oak, et couvre les dix premières années de son histoire.

Trois Royal Oak 15202 en or jaune et acier inoxydable

Coup de projecteur
sur la Royal Oak

Le projet AP Chronicles est né en 2019, à l’approche du 50e anniversaire de la Royal Oak. La naissance de la célèbre Royal Oak avait été racontée mille et une fois, oralement, ou sous forme d’articles de presse, d’ouvrages ou de brochures. Cette abondance d’informations pouvait donner l’illusion que tout avait été dit, voire répété à l’infini. À y regarder de plus près, cependant, il est rapidement apparu que les histoires se contredisaient parfois, que les sources n’étaient pratiquement jamais citées et qu’au-delà des quelques histoires sempiternellement remaniées, d’innombrables questions restaient sans réponse.

Publications consacrées à la Royal Oak de 1972 à 2021

Un projet encyclopédique
de long terme

Afin de bâtir une source de référence sur l’histoire de la Royal Oak, l’équipe s’est fixé pour objectif de publier, de manière aussi transparente que possible, toutes les informations pertinentes pour un vaste public allant des simples curieux aux collectionneurs avertis.

Cette approche encyclopédique et universelle a nécessité d’explorer le contexte historique global (évolution économique et culturelle, histoire de l’horlogerie suisse et internationale, mode, technologies, etc.) et la situation plus spécifique (histoire d’Audemars Piguet, acteurs régionaux, méthodes de fabrication, structure de production, etc.). Elle a également impliqué d’étudier l’histoire des montres elles-mêmes, du premier croquis aux moindres détails (mouvement des anses cornes du bracelet 344, nombre de diamants sur le cadran du Modèle 5402, etc.). Enfin, elle a amené à brosser le portrait de personnalités exceptionnelles, telles que Gérald Genta, George Golay ou Jacqueline Dimier, ainsi que de sites mythiques tels que Art Basel, Genève, ou le village du Brassus.

Histoire de
la Royal Oak

Plongez-vous dans les chroniques de la Royal Oak.

Vue du fond d’une Royal Oak en or rose