Voir les dernières histoires

THEO JANSEN,
STRANDBEEST

En collaboration avec le Peabody Essex Museum (PEM), Audemars Piguet a présenté six créatures cinétiques éoliennes intitulées Strandbeests (« bêtes de plage » en néerlandais), une œuvre signée de l’artiste Theo Jansen, lors d’Art Basel Miami Beach en 2014. Dotés d’une motricité époustouflante de réalisme, les myriapodes géants de Jansen sont réalisés avec des tubes en PVC, des bouteilles en plastique et des matériaux recyclés. 

Pendant près de 30 ans d’expérimentation et de développement près du bord de mer, les Strandbeests de Jansen ont évolué, de structures rudimentaires à des créatures complexes capables de réagir aux conditions environnementales en stockant de l’énergie éolienne, en changeant de direction lorsqu’elles sentent de l’eau et en s’immobilisant par ancrage à l’approche des tempêtes.

J’essaie de créer de nouvelles formes de vie.

THEO JANSEN

THEO JANSEN

L’artiste, ingénieur et inventeur néerlandais Theo Jansen (né en 1948) a fait des études de physique à la Delft University of Technology, avant de se tourner vers l’art et la peinture. Bien qu’ayant abandonné les bancs de l’université avant d’être diplômé, sa passion pour les sciences physiques, notamment l’aéronautique et la robotique, a constamment alimenté sa production créative. Jansen est surtout connu pour ses Strandbeests (ou bêtes de plage), gigantesques sculptures cinétiques conçues sur des logiciels de simulation de vie artificielle et construites à partir de simples gaines électriques, Son premier modèle a été construit comme solution contre l’érosion des plages. Il est parti de l’idée que ces créatures éoliennes pourraient repousser le sable des rives en recul, en créant une barrière naturelle contre la montée de la mer. 

Les œuvres de Jansen ont été exposées à l’international et souvent distinguées par des prix, comme le prix Max Reneman et le Prix spécial du jury d’Ars Electronica en 2005. En 2007, sa conférence TED sur les Strandbeests a attiré plus de quatre millions de vues.