Voir les dernières histoires

Semiconductor,
Halo

4e commande de la Commission d’Art Audemars Piguet, HALO, de Semiconductor, a été dévoilée à Art Basel Bâle en 2018. Le duo d’artistes britanniques Ruth Jarman et Joe Gerhardt a collaboré avec la commissaire d’exposition invitée Mónica Bello, directrice artistique du CERN, le Laboratoire européen de physique des particules à Genève, pour réaliser cette œuvre in-situ à grande échelle.

Après deux mois de résidence au CERN en 2015, les artistes présentent HALO, une interprétation artistique de l’expérimentation ATLAS. Ruth Jarman et Joe Gerhardt ont été autorisés à travailler directement à partir des données brutes générées par l’expérience ATLAS, une première au CERN. Structure cylindrique de dix mètres de large entièrement ceinturée de cordes de piano verticales, HALO s’élève sur quatre mètres de hauteur d’où se dresse un écran à 360 degrés sur lequel les visiteurs peuvent observer des projections d’images kaléidoscopiques générées par une série de collisions de particules subatomiques au ralenti, qui se produisent généralement à la vitesse de la lumière. 

Lorsqu’ils touchent l’écran, les points de données animées déclenchent des petits marteaux pour venir frapper les cordes de piano tout autour, ce qui génère une vibration qui résonne dans toute l’installation, pour une expérience à la fois physique et acoustique. Cette expérience immersive permet aux visiteurs de mieux comprendre la nature subatomique et les phénomènes complexes qui se produisent au Large Hadron Collider (LHC) du CERN.

Nous prenons des collisions de protons individuels et les ralentissons pour que vous puissiez vivre l’expérience à l’échelle du temps humain.

SEMICONDUCTOR

Semiconductor

Semiconductor est le nom d'un duo d’artistes britanniques formé par Ruth Jarman (née en 1973) et Joe Gerhardt (né en 1972). Cela fait plus de vingt ans que les deux artistes travaillent ensemble pour créer des œuvres repoussant les limites de l’image animée en tant que langage visuel. À travers leurs installations immersives et leurs projets sur écran, ils explorent la nature matérielle de notre monde et comment nos expériences sont forgées par le prisme de la science et de la technologie. 

Nombre de leurs œuvres ont été développées dans le cadre de résidences en laboratoires, où ils peuvent observer comment les scientifiques créent une compréhension du monde matériel. Parmi ces institutions qui leur ont ouvert leurs portes figurent le CERN à Genève ; le Département des sciences minérales du Smithsonian National Museum of Natural History à Washington, D.C.; la Gulbenkian Galapagos Artists’ Residency et le Laboratoire des sciences spatiales de la NASA à l’Université de Californie de Berkeley. 

Les œuvres de Semiconductor font partie des collections permanentes du Hirshhorn Museum and Sculpture Garden (Washington, D.C.) ; du Centre Pompidou (Paris) et de la Fundació Sorigué (Lleida). Leurs projets ont été exposés et projetés partout dans le monde : Royal Academy of Arts (Londres); Biennale de Venise ; FACT (Liverpool) ; Cincinnati Contemporary Arts Center; Festival du Film Sundance (Utah) et Festival International du Film de Rotterdam.