Voir les dernières histoires

Arin Rungjang
VOYAGE

Méditation cinématique de 15 minutes sur les interconnexions entre les lieux, la mémoire personnelle et l’histoire, Voyage, d’Arin Rungjang, a été présentée à Bangkok en 2018, parallèlement à d’autres plans fixes, dans le cadre de l’exposition From Le Brassus to Bangkok (8–17 juin 2018). L’œuvre vidéo entraîne les spectateurs dans les profondeurs du paysage de la vallée de Joux. Tandis que des scènes idylliques de rapides impétueux hérissés de rochers mousseux évoluent en plans lents de troncs d’arbres, sous l’œil d’un cerf imperturbable, une série de commentaires apparaît à l’écran de manière incongrue - des faits concernant l’âge idéal de récolte de l’épicéa, des souvenirs d’une mère magnifique, des informations sur les dates de début et de fin d’une guerre.

Rapidement, il devient clair que ces commentaires renvoient aux histoires des gens venus de loin pour élire domicile au cœur de ce Jura aussi rude que somptueux et l’apprivoiser. En révélant les histoires personnelles associées à des sites spécifiques de la Vallée, Voyage nous rappelle que chaque lieu recouvre plusieurs sens et que tout est toujours question de perspective.

Arin Rungjang

L’œuvre de l’artiste thaï Arin Rungjang (né en 1975) explore la façon dont les transformations sociales, économiques et politiques retentissent sur le tissu de la vie des individus. Arin Rungjang a fait des études de design graphique à l’Université Silpakorn de Bangkok et à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts à Paris. Sa pratique prend diverses formes : vidéo, sculpture in-situ, et même des cours de cuisine. En utilisant souvent des objets courants et en réimaginant les expériences du quotidien, l’artiste interroge pour faire disparaître les distinctions entre espaces public et privé, entre histoire et actualité, entre individus « importants » et masses « insignifiantes ».

Représentant de la Thaïlande lors de la 55e Biennale de Venise en 2013, Rungjang a largement exposé : Documenta 14 à Kassel et Athènes ; Jim Thompson Art Center à Bangkok ; Jeu de Paume à Paris; musée d’art contemporain CAPC à Bordeaux ; Musée d’Art de Singapour ; 18e Biennale de Sydney et Biennale de Shanghai. Il est représenté par ShanghART la Gallery (Shanghai).