Voir les dernières histoires

A glimpse of Andreas Angelidakis's project at Espace Niemeyer

Center for the Critical Appreciation of Antiquity (2022), la première exposition monographique à Paris de l’artiste Andreas Angelidakis, est à découvrir gratuitement à l’Espace Niemeyer jusqu’au 30 octobre 2022.

Center for the Critical Appreciation of Antiquity (2022) est la plus grande et la plus ambitieuse des œuvres d’Andreas Angelidakis à ce jour ainsi que la première commanditée par Audemars Piguet Contemporary à être présentée à Paris, coïncidant avec le dixième anniversaire du programme.

Installé à Athènes, Andreas Angelidakis a suivi une formation classique en architecture mais se défini comme « un architecte qui ne construit pas ». Au début des années 2000, il s’éloigne de la conception de bâtiments et commence à créer des espaces architecturaux virtuels en 3D. Son œuvre aborde le concept de ruine à la fois dans les sociétés anciennes et contemporaines. Il considère l’architecture comme un lieu d’interaction sociale, créant des œuvres qui questionnent la sociologie et l’histoire du modernisme dans les disciplines de l’architecture, de la culture urbaine et des médias digitaux. 

Oscar Niemeyer, Espace Niemeyer, 1965

© 2022, ProLitteris, Zurich

Center for the Critical Appreciation of Antiquity (2022) est une installation immersive, imaginée à la fois comme un site de fouilles archéologiques et un centre d’étude sur l’antiquité et la ville moderne. L’œuvre instaure un dialogue avec l’architecture moderne de l’Espace Niemeyer, l’un des designs européens les plus emblématiques de l’architecte brésilien Oscar Niemeyer.

L’installation repose sur les recherches approfondies d’Andreas Angelidakis sur l’histoire du temple de Zeus olympien à Athènes. Ainsi, elle reproduit le site actuel du Temple : une colonne monumentale entourée de ruines. Cependant, l’artiste en adapte l’esthétique en utilisant des matériaux quotidiens. Sa colonne centrale est constituée d’un échafaudage auquel est accrochée une bâche imprimée d’une monumentale colonne ionique, jouxtant un container moderne fait de bois et de tissus imprimés dans lequel sont exposées des sculptures réalisées par impression 3D, constituant une exposition dans l’exposition qui s’inspire des boutiques de souvenirs sur les sites archéologiques.

Cet espace central est entouré par un mélange de sculptures, de meubles et de livres géants qui peuvent être touchés, déplacés et nourrir l’interaction. Le public est invité à s’approprier l’espace, remettant ainsi en question l’idée traditionnelle selon laquelle les œuvres d’art ne peuvent être touchées. Une série des projections vidéo accompagnées d'une bande sonore rappellent la vie nocturne athénienne. L’obscurité ambiante et les spots sur les colonnes donnent à l’ensemble une atmosphère de boîte de nuit, déconstruisant encore davantage la pratique de l’art contemporain et la présentation traditionnelle des œuvres d’art. Cette installation ludique se veut un lieu d’interaction social pour les visiteurs afin de réfléchir à la l’importance de l’antiquité aujourd’hui. En combinant les éléments virtuels et physiques de la pratique d’Andreas Angelidakis, elle marque également un moment important pour l’artiste.

Center for the Critical Appreciation of Antiquity (2022) est à découvrir gratuitement à l’Espace Niemeyer jusqu’au 30 octobre 2022.

Horaires d’ouverture

11 - 12 octobre : de 12h00 à 18h00

13 octobre : de 12h00 à 16h00

14 - 16 octobre : de 12h00 à 18h00

18 - 19 octobre : de 11h00 à 18h00

20 octobre : de 11h00 à 15h00

21 - 23 octobre : de 11h00 à 18h00

24 - 30 octobre : de 12h00 à 18h00

(Fermé les lundis)

Adresse

Espace Niemeyer
2 place du Colonel Fabien
75019 Paris   

« Center for the Critical Appreciation of Antiquity » (2022) est à la fois une fouille métaphorique de l’histoire d’Athènes et de moi-même en tant qu’artiste. C’est l’œuvre la plus ambitieuse que j’ai créée et j’espère que les visiteurs prendront du plaisir à interagir avec elle. Travailler avec l’équipe d’Audemars Piguet Contemporary a été un vrai bonheur et je suis infiniment reconnaissant d’avoir eu l’opportunité de réaliser cette commande dans un endroit aussi incroyable que l’Espace Niemeyer.

Andreas Angelidakis

Artiste

Nous sommes heureux de dévoiler notre première commission à Paris par Andreas Angelidakis. Ce fut un honneur de collaborer avec Andreas sur une œuvre d’une telle importance pour sa pratique, représentant l’aboutissement de ses années de recherche. La commission a transformé l’Espace Niemeyer d’une façon jamais vue auparavant et nous espérons que le public appréciera cette expérience immersive unique.

Denis Pernet

Curateur d’art, Audemars Piguet Contemporary

Andreas Angelidakis in his studio

Andreas Angelidakis (né en 1968), vit et travaille à Athènes. Architecte de formation, diplômé de l'Institut d'Architecture de Californie du Sud et d’un Master en « Design Architectural Avancé » de l’Université de Columbia, il entretient une pratique pluri-disciplinaire en tant qu’architecte, artiste, commissaire et écrivain. Une pratique centrée sur la recherche et l’exposition, et souvent explorée sur la toile.

Andreas Angelidakis a constamment défié le produit final de la discipline architecturale, en inversant la séquence « de la représentation à la réalisation » propre à la production des bâtiments. Il prend souvent pour point de départ un édifice existant, à partir duquel il produit des modèles, des films, des ruines, des installations ou des histoires alternatives, en brouillant factuel et fiction et en estompant les frontières entre réel et virtuel. Il a participé, en tant qu’artiste et commissaire, à diverses expositions internationales telles que : « The State of the Art of Architecture » à la Biennale inaugurale d’Architecture de Chicago ; la 12e édition de la Baltic Triennial au Centre d’Art Contemporain de Vilnius et le « Super Superstudio » au Pavillon d’Art Contemporain (PAC) de Milan, toutes en 2015, ainsi qu’à « documenta14 », à Athènes et Kassel, en 2017. En 2019, il participe à la Bergen Assembly, contribuant à un système de siège social multifonctionnel pour le « Parliament of Bodies » de Paul B. Preciado, dans le cadre de documenta14, ainsi qu’à la Biennale de l’Image en Mouvement à l’espace OGR de Turin. Parmi les expositions dont il a été commissaire figurent The System of Objects à la Fondation Deste à Athènes ; « Super Superstudio » au Pavillon d’Art Contemporain (PAC) de Milan ; Fin de Siècle au Swiss Institute à New York ; Period Rooms au Het Nieuwe Instituut de Rotterdam, et OOO Object Oriented Ontology à Kunsthalle Basel.