Au fil des siècles, les horlogers ont nourri le rêve de créer des montres à sonnerie dotées d’une qualité sonore équivalente à celle d’instruments de musique.

Les mécanismes à sonnerie sont au cœur de l’ADN d’Audemars Piguet. D’après les archives, plus de la moitié des 1 625 montres produites entre 1882 et 1892 intègrent un mécanisme à sonnerie. Depuis, la Manufacture a créé des mécanismes Grande Sonnerie, Petite Sonnerie et Répétition Minutes d’une incroyable complexité.

SONNERIE

RÉPÉTITION
MINUTES

La répétition minutes frappe les heures et les minutes à la demande. Elle est programmée mécaniquement pour jouer 720 séquences : une séquence sonore pour chaque minute des douze heures affichées sur une montre. Les heures sont indiquées par des notes basses, les minutes par des notes aigues, et les quarts d’heures par une combinaison des deux. Ces séquences sont jouées par des marteaux, qui frappent des timbres en acier trempé lorsque le mécanisme de sonnerie est activé par un poussoir situé sur le côté de la boîte.

Chiffres
Clés

2

Nombre de timbres et de marteaux formant une parfaite harmonie à l'oreille.

720

Nombre de mélodies programmées sur une répétition minutes.

Moins de 40

Nombre de répétitions minutes produites par Audemars Piguet chaque année.

35

Nombre de montres-bracelets à répétition minutes produites par AP entre 1892 et 1992.

498

Nombre de composants de notre dernier mouvement Grande Sonnerie, Calibre 2956, introduit dans la collection Code 11.59 by Audemars Piguet.

La Grande Sonnerie est la plus complexe des complications uniques.

Sebastian Vivas

Directeur du Musée et Patrimoine

Grande
SONNERIE

En plus de sonner les heures, les quarts et les minutes à la demande comme le ferait une répétition minutes traditionnelle, une Grande Sonnerie, comme un clocher, sonne également les heures et chaque quart d’heure par défaut, sans intervention de son propriétaire.

Considérée comme l’une des complications les plus sophistiquées et les plus complexes, la Grande Sonnerie reste à ce jour relativement rare. Aujourd’hui, seuls quelques horlogers Audemars Piguet spécialisés sont formés à leur assemblage et à leur réglage.

Chiffres
clés

28

Nombre de montres de poche dotées d’une Grande Sonnerie entre1882 et 1892.

0

Nombre de montres-bracelets à répétition minutes intégrant une Grande Sonnerie entre 1892 et 1957 en raison de sa complexité.

1994

Année où Audemars Piguet a lancé sa première montre-bracelet à Grande Sonnerie

La Grande Sonnerie est l’apogée des montres à sonnerie. Tel un orchestre, la synchronisation des composants doit être absolument parfaite pour garantir la sonnerie automatique des heures et des quarts.

Lucas Raggi

Directeur du Développement

TECHNOLOGIE
SUPERSONNERIE

Audemars Piguet a introduit sa technologie brevetée de Supersonnerie en 2015, au terme de huit années de recherche et développement en collaboration avec l'École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL).

La Royal Oak Concept Supersonnerie présente une nouvelle construction de boîte qui empêche l’absorption du son et maximise l’amplification. Contrairement à la technologie traditionnelle de répétition minutes, où les timbres sont fixés sur la platine, les timbres de la Royal Oak Concept Supersonnerie sont attachés à un nouveau dispositif qui tient le rôle de table d’harmonie, à laquelle ils transmettent directement les vibrations. La technologie est inspirée de la partie supérieure de la caisse de résonnance d’une guitare. L’amélioration du système de vibration aérienne confère une qualité du son, une tonalité harmonique et une amplification plus riches.