Draw Me a Watch
28 février 2011 Histoires

Dessine-moi une montre...
Royal Oak - Design & Développement
Royal Oak - Design & Développement

Le designer occupe une place essentielle dans l'industrie horlogère. Zoom sur un métier à la croisée des arts et de la science.

RSS

Une intense collaboration entre tous les acteurs de la branche est indispensable pour donner vie à chaque nouvelle pièce de haute horlogerie. Le designer joue un rôle prépondérant dans ce processus. Il explore les tendances, réalise des croquis, conçoit des maquettes et fournit les schémas nécessaires à l'élaboration d'un prototype. A l'inverse de l'artiste, libre d'exprimer sa vision du monde dans ses œuvres, le designer obéit à un cahier des charges et concilie recherche esthétique, contraintes commerciales et impératifs techniques.

«Il s'agit d'un travail d'équipe, explique Octavio Garcia, directeur artistique chez Audemars Piguet. Nous collaborons tant avec le marketing qu'avec les bureaux d'étude. Il nous faut être à l'écoute du marché, mais aussi proposer des pistes créatives hors des sentiers battus». Véritable jeu d'équilibriste, l'exercice s'avère complexe. Sur une surface minuscule et en restant fidèle à l'ADN de la marque, le designer se doit sans cesse de se réinventer tout en s'inscrivant dans une histoire souvent séculaire. Les sources d'inspiration du designer? Elles sont multiples et proviennent de l'horlogerie comme d'horizons divers. «Nous venons de travailler sur l'univers du car racing et sur les chronographes des années 30-40, précise Octavio Garcia. Mais l'art, la mode ou le cinéma peuvent aussi contribuer à l'émergence de nouvelles idées.»

Car il ne suffit pas d’humer l'air du temps. Le designer doit anticiper les tendances : il conçoit les modèles deux ans avant leur commercialisation, voire plus, lorsqu'il s'agit de projets expérimentaux. «Outre cette dimension créative et ce sens de l'innovation, le designer doit faire preuve d'empathie. C'est un métier qui ne laisse pas place à l'ego. Il faut à la fois intérioriser les valeurs d'une marque et s'extérioriser pour être sensible au marché. Mais, c'est la symbiose de ces exigences qui rend ce métier passionnant», conclut le directeur artistique de la Manufacture du Brassus.