Audemars Piguet a une version mobile de son site web.

Passer à la version mobile
La Fondation AP prend le temps de reverdir le globe
8 novembre 2010 Histoires

Prendre le temps de reverdir le globe

Aide à la reforestation et à l’éducation environnementale: la Fondation Audemars Piguet prélève une somme sur la vente de ses montres pour redonner des couleurs à la planète.

RSS

Des forêts du jardin botanique de New York à la réserve de la Tapada de Mafra au Portugal, en passant par les plantations d’allanblakia au Ghana, la Fondation Audemars Piguet sème ses bonnes graines. Créée en 1992 à l’occasion de l’anniversaire de la Royal Oak, elle met toute son énergie au service de projets de reforestation. Et, depuis 8 ans, l’éducation environnementale des enfants, aux quatre coins du globe, est devenue un véritable cheval de bataille.

Au départ, la plupart des projets étaient proposés par l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature), assurant un excellent gage de qualité. Aujourd’hui, les dossiers pleuvent sur le bureau de Daniel Saugy, secrétaire général de la Fondation : «Nous recevons deux à trois projets par semaine, explique-t-il. Ceux qui n’entrent pas dans le cadre sont éliminés. Puis la présidente, Jasmine Audemars, donne un premier préavis. Ensuite nous soumettons les projets présélectionnés à l’expert de l’UICN qui fait partie du conseil de fondation. Et les meilleurs sont soumis au conseil.»

Au total, quatre à cinq nouveaux projets sont mis sur pied chaque année, avec «de très bonnes retombées sur place, poursuit Daniel Saugy. Pour beaucoup de nos projets, le fait que notre siège se situe en Suisse donne une certaine crédibilité. Même dix ans après le développement d’une aide, nous recevons des nouvelles régulières.»

Parmi les «nouveaux venus» dans le programme de la fondation, on peut citer: la restauration de 500 hectares de forêt répartis sur 17 sites en Ecosse, la formation des éco-gardiens de la biodiversité en Equateur, la revitalisation de la mangrove sénégalaise, ainsi que la plantation d’arbres et le soutien à l’éducation à l’environnement par la pratique dans le district de Jaipur, en Inde.

Le budget annuel de la Fondation? Il dépend du résultat des ventes d’Audemars Piguet. «Une somme fixe est prélevée sur chaque montre», précise Daniel Saugy. On n’en saura pas plus. Et finalement, le principal, c’est que la Terre reprenne ses couleurs…